Chers utilisateurs ! Tous les matériaux sur le site sont des traductions venant d'autres langues. Nous nous excusons pour la qualité des textes, mais nous espérons qu’ils vous seront utiles. Cordialement, l’administrateur du site. Notre e-mail: admin@frmedbook.com

Ce que vous devez savoir sur la neurosarcoïdose

La neurosarcoïdose est une forme de sarcoïdose, une maladie inflammatoire à long terme.

Sarcoïdose affecte généralement les poumons, même si elle peut affecter presque n’importe quel organe. Quand il affecte le système nerveux, la condition est appelée neurosarcoïdose.

Selon la Fondation pour la sarcoïdose, les symptômes de la neurosarcoïdose peuvent apparaître soudainement ou se développer lentement.

Faits rapides sur la neurosarcoïdose:

  • L’inflammation du cerveau caractérise la condition.
  • Habituellement, il affecte les nerfs faciaux et crâniens dans le cerveau.
  • Actuellement, il n’y a pas de remède, mais il existe des traitements qui peuvent réduire les symptômes.

Quels sont les symptômes?

balayage du cerveau

Les symptômes peuvent varier en fonction de la partie du cerveau qui est affectée par l’inflammation.

Bien qu’elle affecte habituellement les nerfs du visage et du crâne, la neurosarcoïdose peut également affecter la glande pituitaire, les nerfs périphériques et la région de l’hypothalamus du cerveau.

Les symptômes peuvent inclure:

  • La paralysie de Bell, menant à une faiblesse unilatérale des muscles faciaux
  • vision double
  • perte auditive
  • maux de tête
  • problèmes de la parole
  • irritabilité
  • perte de mémoire
  • changements d’humeur
  • démence
  • hallucinations
  • crises d’épilepsie

Si la glande pituitaire est affectée, des symptômes supplémentaires peuvent survenir, notamment:

  • fatigue
  • urination fréquente
  • soif excessive

Traitement

Il n’y a pas de norme pour le traitement de la neurosarcoïdose. Les options de traitement peuvent inclure l’une ou l’autre des combinaisons suivantes:

Corticostéroïdes

sélection de pilules dans des bouteilles

Les corticostéroïdes sont souvent prescrits pour traiter la neurosarcoïdose. Les médicaments agissent en diminuant l’inflammation dans le cerveau, ce qui réduit les symptômes. Pour le traitement de la neurosarcoïdose, les corticostéroïdes sont habituellement pris par voie orale.

Les stéroïdes sont souvent prescrits dans une dose élevée au début. Après que les symptômes ont diminué, la dose est progressivement réduite.

Bien que les stéroïdes soient la première ligne de traitement de la neurosarcoïdose, les médicaments peuvent causer de nombreux effets secondaires, en particulier s’ils sont pris pendant une longue période.

Les effets secondaires des stéroïdes peuvent inclure une perte osseuse, une augmentation de la glycémie et une diminution du système immunitaire. Le gain de poids, les sautes d’humeur et les problèmes de sommeil peuvent également survenir.

Médicament immunosuppresseur

Si les stéroïdes ne sont pas efficaces ou ne peuvent pas être utilisés, des médicaments immunosuppresseurs peuvent être prescrits.

Les médicaments immunosuppresseurs agissent en empêchant la croissance cellulaire et en diminuant l’activité du système immunitaire.

Les personnes qui prennent ce type de médicament courent un risque accru de développer une infection.

Médicament contre la douleur

L’inflammation de certains nerfs peut être douloureuse et peut être traitée avec des analgésiques.

Les analgésiques peuvent comprendre des stupéfiants, qui peuvent également causer des effets secondaires, tels que des nausées, une sécheresse de la bouche et de la somnolence.

Les analgésiques narcotiques peuvent également entraîner une dépendance et ne sont habituellement prescrits qu’à court terme.

Les médicaments anti-épileptiques sont une autre forme de médicament qui peut être utilisé pour traiter les personnes atteintes de neurosarcoïdose.

Radiation

La radiothérapie peut parfois être recommandée pour traiter les masses ou les excroissances causées par la neurosarcoïdose, bien qu’elle ne soit pas utilisée aussi souvent que les médicaments.

Les masses peuvent se développer en raison de l’inflammation. Le rayonnement ciblé peut être utilisé dans les cas où les masses ne répondent pas à d’autres traitements, tels que les stéroïdes.

Ergothérapie et physiothérapie

Tous les symptômes cérébraux causés par la neurosarcoïdose peuvent entraîner des problèmes dans la vie quotidienne.

Une personne atteinte de neurosarcoïdose peut trouver que la thérapie professionnelle et physique peut aider à améliorer son fonctionnement et sa qualité de vie.

Le traitement de la neurosarcoïdose peut impliquer une combinaison des options ci-dessus.

La recherche de traitements pour minimiser les symptômes avec peu d’effets secondaires est continuellement étudiée.

Causes contre la sclérose en plaques

Un diagnostic n’est pas toujours facile, et la neurosarcoïdose peut être confondue avec d’autres conditions, y compris la sclérose en plaques.

Chez les personnes atteintes de sclérose en plaques, quelque chose déclenche le système immunitaire pour attaquer le cerveau. Les signaux vers et depuis le cerveau deviennent perturbés.

Beaucoup des mêmes symptômes de la sclérose en plaques se produisent également avec la neurosarcoïdose, ce qui peut compliquer le diagnostic.

Dans certains cas de neurosarcoïdose, des symptômes de sarcoïdose systémique sont présents, tels que des articulations douloureuses, des ganglions lymphatiques enflés et des douleurs aux pieds et aux mains.

Il est plus facile de faire la différence entre la sclérose en plaques et la neurosarcoïdose lorsque surviennent des symptômes généraux de sarcoïdose.

Certains symptômes, tels que les hallucinations, peuvent également signaler la sclérose en plaques.

En raison des symptômes similaires, divers tests sont généralement nécessaires pour établir un diagnostic. Mais il n’y a pas un test spécifique pour diagnostiquer la neurosarcoïdose.

Les médecins peuvent faire plusieurs tests pour exclure la sclérose en plaques et d’autres troubles cérébraux. Différents types de tests d’imagerie, tels que la tomodensitométrie (CT) ou l’imagerie par résonance magnétique (IRM), par exemple, peuvent être effectués pour vérifier l’inflammation des nerfs.

Perspective

homme senior ayant un scanner

Les perspectives pour les personnes atteintes de neurosarcoïdose varient. Beaucoup de gens se rétablissent et mènent une vie active, même si cela peut prendre des mois.

Selon l’Institut national des troubles neurologiques et des maladies, environ deux tiers des personnes atteintes de neurosarcoïdose se rétablissent complètement. Mais environ un tiers des personnes atteintes de la maladie ont des symptômes pour la vie. La gravité de leurs symptômes peut aller et venir.

Certains types de symptômes aident les médecins à prédire le résultat.

Par exemple, lorsque des symptômes, tels que la méningite chronique et les convulsions surviennent, au fur et à mesure que la maladie progresse, cela peut être un signe qu’il sera plus difficile à traiter.

Espérance de vie

Il n’y a pas d’espérance de vie spécifique prévue pour les personnes atteintes de neurosarcoïdose.

Dans un petit nombre de cas, les complications du traitement peuvent être fatales.Par exemple, les médicaments qui suppriment le système immunitaire peuvent conduire à des infections potentiellement mortelles, telles que la méningite et la pneumonie.

Les personnes diagnostiquées avec la neurosarcoïdose doivent souvent consulter leur médecin régulièrement pour surveiller la maladie. Des tests d’imagerie fréquents et des analyses de sang peuvent également être nécessaires pour déterminer la présence d’une inflammation. Dans certains cas, les médicaments sont nécessaires toute la vie.

Le diagnostic précoce de la maladie permet un traitement rapide et peut améliorer le résultat.

Like this post? Please share to your friends: