Chers utilisateurs ! Tous les matériaux sur le site sont des traductions venant d'autres langues. Nous nous excusons pour la qualité des textes, mais nous espérons qu’ils vous seront utiles. Cordialement, l’administrateur du site. Notre e-mail: [email protected]

Huit causes possibles d’une période tardive

Avoir une période tardive peut être très pénible, surtout si une femme a l’habitude d’avoir des règles régulières ou est préoccupée par une grossesse inattendue.

Cependant, il existe de nombreuses autres raisons pour lesquelles une femme pourrait avoir une période tardive, allant du contrôle des naissances au stress.

Dans cet article, nous examinons huit raisons possibles pour une période tardive.

1. Stress

Stressé jeune femme

Des périodes prolongées de stress peuvent affecter le cycle menstruel d’une femme, en allongeant ou en raccourcissant le cycle menstruel ou même en occasionnant une période manquée.

Certaines femmes signalent également des crampes plus douloureuses pendant le stress.

Éviter les situations qui causent le stress, faire de l’exercice régulièrement et dormir suffisamment peut aider une personne à éliminer le stress et à maintenir un cycle menstruel régulier.

Si une femme subit un stress chronique, elle pourrait trouver bénéfique de parler à un médecin ou un conseiller, qui peut l’aider à identifier des mécanismes d’adaptation efficaces.

2. Périménopause

L’apparition moyenne de la ménopause est vers l’âge de 52 ans lorsqu’une femme n’a pas eu de période d’au moins 12 mois.

Beaucoup de femmes éprouvent des symptômes dès 10 à 15 ans avant la ménopause. Ceci est connu comme la périménopause et indique que les niveaux d’oestrogène commencent à fluctuer.

Des niveaux d’œstrogènes irréguliers peuvent altérer le cycle menstruel d’une femme, ce qui fait qu’il est courant pour les femmes en période de périménopause de vivre des périodes irrégulières ou manquées. Une fois qu’une femme a passé une année complète sans période, on dit qu’elle est passée par la ménopause.

3. Perte de poids

Une perte de poids importante ou un exercice intense peut faire manquer une période à une femme. Le fait d’avoir un poids insuffisant ou d’avoir un faible ratio corps / graisse peut modifier les niveaux d’hormones de reproduction, les abaissant à des niveaux où l’ovulation et les menstruations ne se produisent pas.

Une femme qui a manqué une ou plusieurs règles après avoir perdu une quantité importante de poids devrait consulter un médecin ou un diététicien pour obtenir la quantité appropriée de vitamines, de minéraux et d’éléments nutritifs dont son corps a besoin.

4. Obésité

Tout comme la perte de poids peut faire manquer une période à une femme, le surpoids peut également affecter le cycle menstruel d’une femme.

L’obésité et les périodes manquées peuvent parfois indiquer qu’une femme a une condition médicale, comme le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), il est donc important qu’une femme soit correctement diagnostiquée par un médecin.

Le médecin peut recommander des tests sanguins ou une échographie pour regarder les ovaires afin de s’assurer qu’aucune condition médicale sous-jacente ne provoque des périodes manqués.

5. Contrôle des naissances

pilule contraceptive

Certains types de contrôle des naissances, en particulier les méthodes hormonales, peuvent faire perdre une période à une femme.

Typiquement, le contrôle des naissances hormonal fournit une forme d’oestrogène combiné avec de la progestérone pendant une durée déterminée, suivie de plusieurs jours sans hormones. Le retrait de ces hormones déclenche une période.

Parfois, ces hormones gardent la muqueuse de l’utérus si mince qu’il n’y a pas assez de la doublure pour provoquer une période. Ceci s’applique à toutes les formes de contraception hormonale, y compris les pilules, les timbres, les injections, les implants et les bagues.

Dans la plupart des cas, ce n’est pas nocif, mais les femmes devraient parler à un médecin avec des préoccupations au sujet de leur méthode de contrôle des naissances.

6. Conditions hormonales

Certaines hormones, comme la prolactine ou les hormones thyroïdiennes, peuvent faire manquer une période à une femme.

Si un déséquilibre hormonal est responsable d’une période manquée ou tardive, il peut être facilement détecté par un test sanguin.

La cause de ces déséquilibres hormonaux doit être étudiée par un médecin. Certains déséquilibres hormonaux sont un problème courant dans les familles, ou ils peuvent être causés par quelque chose de beaucoup plus grave, comme une tumeur au cerveau.

Dans de nombreux cas, la prise de médicaments peut aider les périodes à reprendre leur cycle normal.

7. SOPK

SOPK est l’un des troubles hormonaux les plus courants chez les femmes en âge de procréer.

Bien que les symptômes varient entre les femmes individuelles, ceux qui ont PCOS ont tendance à avoir des niveaux hormonaux anormaux, ce qui peut causer de petits kystes se développer sur les ovaires, l’acné, l’excès de poils et la obésité.

Périodes irrégulières ou même absentes sont également une caractéristique commune de cette condition.

Les femmes qui pensent avoir un SOPK devraient consulter leur médecin pour une évaluation. Si elle n’est pas correctement traitée, l’absence de règles pendant les années de procréation peut causer le cancer de l’endomètre.

8. Grossesse

Les femmes ne devraient pas exclure une grossesse comme une raison possible que leur période est en retard, même si elles utilisent la contraception. Les femmes peuvent toujours tomber enceinte même si elles utilisent correctement le contrôle des naissances.

Une femme sexuellement active avec une période tardive devrait utiliser un test de grossesse à domicile. Il est important de noter qu’il n’existe aucune forme de contraception efficace à 100%. Toute personne enceinte devrait consulter immédiatement un service de santé prénatal.

Une femme qui a un résultat négatif au test de grossesse à domicile mais dont la période ne commence toujours pas devrait consulter un médecin.

Quand voir votre médecin

Si une femme est préoccupée par les périodes manquées, il peut être utile de conserver un enregistrement écrit de ses règles, y compris les dates de début et de fin, ainsi qu’une liste de tous les autres symptômes associés.

Si un médecin a un dossier écrit à consulter, ils peuvent faire un diagnostic plus rapidement. L’utilisation d’un calendrier simple peut fonctionner, mais il existe également des applications disponibles pour les smartphones.

agenda pour enregistrer les périodes manquées

Des examens réguliers avec un gynécologue ou un spécialiste de la santé des femmes peuvent aider à répondre à de nombreuses questions sur les cycles menstruels. Parfois, une période tardive est un événement isolé et n’est pas préoccupante.

Cependant, certains symptômes peuvent nécessiter des soins médicaux. Ils comprennent:

  • manquant plusieurs périodes d’affilée
  • un test de grossesse positif
  • avoir des symptômes de SOPK, comme décrit ci-dessus
  • avoir gagné ou perdu beaucoup de poids
  • se sentir trop stressé
Like this post? Please share to your friends: