Les jeux vidéo actifs augmentent le rythme cardiaque et les dépenses caloriques chez les enfants

En jouant à un jeu vidéo actif, les enfants brûlent des calories à plus de quatre fois le taux qu’ils font lorsqu’ils jouent à un jeu assis. De plus, leur taux cardiaque augmente considérablement. Ces conclusions ont été publiées le 1er septembre 2008 aux Archivesof Pediatrics & Adolescent Medicine, un des JAMA / Archivesjournals

Asgaming devient l’activité de loisir la plus populaire pour les enfants d’âge scolaire, les ventes de jeux vidéo ont augmenté de 5,2 milliards de dollars dans la dernière décennie, selon les informations de base dans l’article.En outre, plus de 83% des enfants américains âgés de 8 ans et18 ont des consoles de jeux vidéo dans leurs chambres. L’augmentation alarmante des taux d’obésité qui coïncide avec cette tendance n’est peut-être pas une coïncidence, étant donné que les jeux vidéo assis peuvent contribuer au temps passé sédentaire plutôt qu’à l’activité physique.

Récemment, des systèmes de jeu « de divertissement » actifs ont été introduits sur le marché. Les auteurs soulignent: Un concept de jeu actif récent qui permet aux joueurs d’expérimenter diverses activités (par exemple, bowling, pêche, tennis, golf) dans un monde virtuel est le système XaviXgaming (SSD Company Ltd., Shiga, Japon). En plus des modalités de jeu de l’exercice, le système XaviX comprend un tapis de jeu (XaviX J-Mat) qui permet aux participants de parcourir les rues de Hong Kong en marchant ou en courant, évitant les obstacles et les outninjas.

Toinvestigate les effets potentiels sur la santé de ces jeux actifs sur les enfants, Robin R. Mellecker, B.Sc., et Alison M. McManus, Ph.D., de l’Institut de Performance Humaine, Université de Hong Kong, Pokfulam, a mesuré la fréquence cardiaque et la dépense énergétique de 18 sujets entre 6 et 12 ans (âge moyen de 9,6 ans) au cours d’une partie de 25 minutes. Les participants ont été reposés pour cinq minutes, puis avec des périodes de repos intermittentes de cinq minutes, ont reçu un jeu de bowling actif et un jeu d’action / course de cinq minutes chacun.

En comparaison avec leurs taux de repos, les enfants ont brûlé 39% de plus par minute lorsqu’ils jouaient à un jeu assis. Ils ont brûlé98% plus de calories que de se reposer quand ils jouaient au bowling actif, et 451% plus de calories pendant le jeu d’action / course. En comparaison avec le jeu assis, un total supplémentaire de 0,6 calories par minute a été joué au bowling actif, et 3,9 plus de calories perminute sont nés dans le jeu d’action / course. Les auteurs notent l’importance de ces réponses accrues: «Cela se traduit par une augmentation de plus de quatre fois des dépenses énergétiques pour le jeu XaviX J-Mat», disent-ils. «Prévenir le gain de poids nécessite un ajustement énergétique d’environ 150 kilocalories par jour. La multiplication par quatre des dépenses énergétiques en jouant sur le XaviX J-Mat comblerait l’écart d’énergie proposé, si ce jeu était joué pendant 35 minutes par jour. « 

En examinant les fréquences cardiaques des sujets, le jeu actif a également provoqué une augmentation de la réponse par rapport au reste. Il s’agissait de 20 battements supplémentaires par minute pour le bowling actif et de 79 battements supplémentaires par minute pour le jeu de réaction / course.

L’importance de ceci est claire, selon les auteurs. « Nos données démontrent que les deux formats de jeu actifs entraînent une augmentation significative de la dépense énergétique par rapport à l’environnement de l’écran assis », concluent les auteurs. « Le prochain test consiste à tester si les interventions de jeu actives peuvent fournir des augmentations durables de l’activité physique chez les enfants. »

RussellR. Pate, Ph.D., de l’école de santé publique de l’Université de Caroline du Sud, en Colombie, a rédigé un éditorial d’accompagnement dans lequel il souligne les promesses de ce travail de lutte contre l’épidémie d’obésité. « Ces résultats montrent que les enfants qui jouent à la nouvelle génération de jeux vidéo nécessitant une activité physique dépensent de l’énergie à des niveaux qui pourraient aider à prévenir le surpoids », dit-il. « Si nous voulons promouvoir l’activité physique dans le contexte de la société contemporaine, nous devrons lutter contre le feu.Le jeu vidéo physiquement actif peut faire partie de l’antidote à la croissance vénéneuse du divertissement sédentaire. « 

« Certaines recherches antérieures ont montré que la réduction du divertissement sédentaire peut avoir un effet bénéfique sur la composition corporelle chez les jeunes, de sorte qu’il y a un soutien pour l’efficacité de cette approche », poursuit-il. « Ce qui manque, c’est un sens clair de la manière dont nous pouvons amener cette stratégie au niveau de la population. Le remplacement des jeux vidéo physiquement actifs par des jeux sédentaires est une option peu attrayante.L’économie de cette stratégie pourrait fonctionner au niveau sociétal. industrie du jeu vidéo et les enfants eux-mêmes vont résoudre le problème.Nous devrions savoir s’ils le feront. « 

Dépenses énergétiques et réponses cardiovasculaires au jeu assis et actif chez les enfants
Robin R. Mellecker, BSc; Alison M. McManus, PhD
Arch Pediatr Adolesc Med. 2008; 162 (9): 886-891.
ClickHere Pour Résumé

Jeu vidéo physiquement actif: une stratégie efficace pour la prévention de l’obésité?
Russell R. Pate, PhD
Arch Pediatr Adolesc Med. 2008; 162 (9): 895-896.
ClickHere Pour l’article Extrait

Écrit par Anna Sophia McKenney

Like this post? Please share to your friends: