Chers utilisateurs ! Tous les matériaux sur le site sont des traductions venant d'autres langues. Nous nous excusons pour la qualité des textes, mais nous espérons qu’ils vous seront utiles. Cordialement, l’administrateur du site. Notre e-mail: admin@frmedbook.com

Options de traitement pour les boutons de fièvre dans les premiers stades

Les boutons de fièvre, également connus sous le nom de boutons de fièvre, sont de petits ulcères remplis de liquide qui apparaissent sur les lèvres et autour de la bouche. Ils peuvent durer une semaine ou plus, causant de l’inconfort ainsi que l’embarras en raison de leur aspect croustillant.

Pendant des années, la plupart des boutons de fièvre ont dû suivre leur cours, causant de la douleur pendant des jours ou des semaines. Aujourd’hui, cependant, il existe des moyens sûrs et efficaces pour aider à les arrêter ou raccourcir le temps qu’ils apparaissent sur le visage d’une personne.

La meilleure approche pour traiter un bouton de fièvre est de l’attaquer tôt avant même qu’il puisse être vu. Cela implique d’avoir les bons médicaments sous la main afin qu’ils puissent être utilisés dès le premier signe d’une plaie.

Les personnes qui sont sujettes à l’herpès labial devraient également savoir ce qui les déclenche pour aider à réduire le nombre de foyers. Enfin, parce que les boutons de fièvre sont très contagieux, il est crucial de savoir comment éviter de les propager aux autres.

Premières étapes: Remèdes

Bouton de fièvre sur une lèvre supérieure

Bien que les boutons de fièvre ne peuvent pas être évités tout le temps, les gens devraient toujours essayer de les traiter dès qu’ils le peuvent.

Traiter un bouton de fièvre dans son stade le plus précoce peut entraîner une plaie plus petite qui guérit rapidement.

Idéalement, le bouton de fièvre peut être arrêté dans ses voies, de sorte qu’il n’apparaît jamais du tout.

Les étapes suivantes peuvent aider à arrêter un bouton de fièvre tôt ou minimiser l’épidémie.

Connaître les premiers signes d’un bouton de fièvre

La plupart des personnes qui ont des boutons de fièvre signalent qu’elles peuvent en sentir un avant qu’il n’apparaisse sur leur peau. Donc, les gens qui les ont doivent surveiller les signes qu’un bouton de fièvre peut se développer.

Des picotements, des brûlures ou des démangeaisons peuvent être ressentis autour des lèvres pendant plusieurs heures ou un jour avant l’apparition du bouton de fièvre. C’est le meilleur moment pour commencer à traiter le bouton de fièvre.

Gardez les médicaments antiviraux à portée de main

Les personnes qui ont fréquemment des boutons de fièvre peuvent vouloir avoir les médicaments appropriés sous la main afin qu’ils puissent commencer à les utiliser le plus tôt possible.

Les médicaments qui ont été prouvés pour travailler sur les boutons de fièvre sont appelés antiviraux, et ils agissent pour empêcher la réplication d’un virus. Ceci, à son tour, peut arrêter le bouton de fièvre de se développer ou peut réduire sa taille et son temps de guérison.

Les médicaments antiviraux ne sont disponibles que sur ordonnance. Les antiviraux endoloris se présentent sous deux formes différentes:

  • médicament topique (crème) qui est appliqué directement sur la zone
  • les médicaments oraux (pilules) qui sont pris par la bouche

Les antiviraux sont bien tolérés par la plupart des gens. Cependant, tout le monde ne peut pas ou ne devrait pas prendre d’antiviraux. Les avantages et les risques doivent être discutés avec un médecin.

Les gens peuvent souhaiter avoir une ordonnance remplie et prête plutôt que d’attendre que le prochain bouton de fièvre apparaisse avant d’en demander un. De cette façon, le médicament peut être pris ou appliqué dès que le picotement ou d’autres symptômes commencent.

Les antiviraux fonctionnent mieux lorsqu’ils sont utilisés le plus tôt possible avant que le bouton de fièvre ne soit visible.

Apprenez à connaître les déclencheurs de boutons de fièvre

En raison de leur nature potentiellement embarrassante, beaucoup de gens cherchent à se débarrasser des boutons de fièvre du jour au lendemain.

Cependant, la prévention d’un bouton de fièvre est une approche plus rapide et plus sûre que le traitement d’une épidémie. Les gens peuvent essayer d’éviter les déclencheurs qui provoquent des boutons de fièvre, en gardant les plaies sur leur peau d’apparaître en premier lieu.

Prévenir un bouton de fièvre peut également aider à réduire le risque de propagation du virus à d’autres personnes.

Tous les boutons de fièvre ne peuvent pas être évités, mais savoir ce qui les déclenche est une étape importante dans la gestion des boutons de fièvre. Les déclencheurs communs de bouton de fièvre incluent:

  • certains aliments
  • stress
  • une maladie ou une chirurgie
  • manque de sommeil
  • exposition au soleil ou au vent
  • blessure à la peau
  • changements hormonaux, en particulier de la menstruation ou en prenant des pilules contraceptives
  • un système immunitaire affaibli

Tenir un journal ou un journal peut aider une personne à déterminer ce qui déclenche leurs boutons de fièvre. Écrire des choses telles que l’alimentation, les activités, les maladies et les événements de la vie peut aider à affiner ce qui a précédé l’épidémie.

Un avantage supplémentaire de connaître les déclencheurs de bouton de fièvre est la capacité d’être encore plus proactif dans la prise de médicaments. Par conséquent, si une personne sait qu’elle a été exposée à un déclencheur de bouton de fièvre, elle peut être particulièrement attentive aux signes avant-coureurs et commencer à prendre ses médicaments immédiatement, au besoin.

Envisager des remèdes maison et des produits en vente libre

Les médicaments antiviraux ne peuvent être prescrits que pour ceux qui ont des boutons de fièvre récurrents. Pour une plaie occasionnelle qui n’a pas besoin d’un médicament d’ordonnance, les produits en vente libre ou les remèdes naturels peuvent aider à la guérison et l’apparence.

Certaines étapes que les gens peuvent prendre pour traiter les boutons de fièvre précoce sont les suivants:

  • Docosanol (Abreva) est un traitement en vente libre qui peut raccourcir la durée d’un bouton de fièvre. Comme les médicaments d’ordonnance, il fonctionne mieux lorsqu’il est pris au plus tôt.
  • D’autres produits contre les boutons de fièvre en vente libre qui contiennent de l’huile de théier, du menthol et des agents antibactériens peuvent également être utiles dans la gestion de la douleur.
  • L’alcool à friction et le peroxyde d’hydrogène peuvent aider à assécher la plaie et accélérer la guérison. Les gens devraient cesser de l’utiliser, cependant, si cela provoque plus de douleur ou d’irritation.
  • Les médicaments anesthésiants topiques ou oraux, qui peuvent être achetés dans les magasins, peuvent aider avec l’inconfort. Ceux-ci peuvent être sans danger pour les enfants, mais les soignants devraient demander à un pédiatre avant de les utiliser sur un enfant.
  • Des compresses froides, de la glace ou des aliments et boissons froids peuvent aider à apaiser la région. Ils peuvent également aider le processus de guérison en combattant l’inflammation.

Causes

Virus de l'herpès simplex

Les boutons de fièvre sont causés par le virus de l’herpès simplex (HSV). Bien que le VHS puisse se propager par contact sexuel, le VHS qui cause l’herpès labial n’est généralement pas transmis de cette façon.

Le HSV type 1, qui cause le plus souvent l’herpès labial, peut se propager par simple baiser, en partageant des ustensiles ou des boissons et en touchant le visage.

Beaucoup d’enfants et de bébés sont exposés au HSV de type 1 par des adultes qui, sans le savoir, leur donnent le virus en les embrassant ou en leur touchant le visage.

L’American Academy of Pediatrics (AAP) dit que plus de la moitié des Américains ont le virus dans leur corps au moment où ils sont adultes, la plupart d’entre eux ayant été exposés à elle avant l’âge de 5 ans.

Une fois qu’une personne contracte le VHS, elle l’aura à vie car le virus reste dans le corps et n’a aucun remède.

Le VHS peut rester inactif pendant des mois, voire des années, ne causant aucun symptôme. Cependant, certains déclencheurs peuvent le rendre à nouveau actif, entraînant un herpès labial.

Prévenir la transmission

Les boutons de fièvre se propagent facilement d’une personne à l’autre. Ils peuvent se propager même si quelqu’un n’a pas de plaie active.

Pour aider à éviter la propagation du virus HSV, les gens peuvent faire ce qui suit:

  • Évitez de vous toucher, de vous gratter ou de cueillir des boutons de fièvre. Les toucher transfère le virus entre les mains, lui permettant de se propager aux doigts, aux yeux et à d’autres personnes.
  • Lavez-vous les mains fréquemment. Cela peut aider à garder le virus à l’écart des mains, et donc de se propager.
  • Évitez de partager des boissons, des ustensiles, des produits pour les lèvres, du dentifrice, des serviettes ou tout autre article pouvant toucher la bouche, en particulier lorsqu’une plaie est présente.
  • Évitez le contact de peau à peau avec d’autres quand les boutons de fièvre sont présents. Cela comprend les baisers, les contacts sexuels et les sports de contact.

Complications

personne se laver les mains dans un lavabo

Les boutons de fièvre sont rarement dangereux. Dans certains cas, cependant, ils peuvent causer de graves problèmes.

Le virus HSV peut se propager aux yeux, causant des cicatrices de la cornée ou de la cécité. C’est ce qu’on appelle la kératite à HSV, qui est une cause majeure de cécité dans le monde, selon l’AAP.

Les boutons de fièvre chez les bébés peuvent être dangereux, car leur système immunitaire n’est pas complètement développé. Les bébés qui sont exposés à des boutons de fièvre peuvent devenir très malades.

L’eczéma herpétique est une complication dangereuse des boutons de fièvre qui peuvent survenir chez les personnes atteintes d’eczéma. Si le virus HSV entre en contact avec de l’eczéma sur la peau d’une personne, il peut se propager dans tout le corps, causant des cicatrices à long terme, la cécité, et parfois une défaillance organique ou la mort.

Les personnes dont le système immunitaire est affaibli peuvent également contracter une infection herpétique généralisée si elles sont exposées à un bouton de fièvre. Cela peut affecter les organes vitaux tels que la moelle épinière et le cerveau.

Perspective

La plupart des gens se rétablissent complètement d’une épidémie de bouton de fièvre sans traitement.

Malgré cela, le virus de l’herpès simplex ne disparaît jamais et ne peut être guéri. Pour cette raison, les personnes qui ont des flambées fréquentes peuvent souhaiter se tourner vers un traitement antiviral pour aider à réduire le nombre de flambées et le risque de propagation du HSV à d’autres.

Quiconque a des boutons de fièvre devrait prendre soin d’éviter leur propagation, en particulier pour les bébés, les enfants et ceux qui ont un système immunitaire affaibli.

Like this post? Please share to your friends: