Chers utilisateurs ! Tous les matériaux sur le site sont des traductions venant d'autres langues. Nous nous excusons pour la qualité des textes, mais nous espérons qu’ils vous seront utiles. Cordialement, l’administrateur du site. Notre e-mail: admin@frmedbook.com

Qu’est-ce que la psychologie et qu’est-ce que cela implique?

La psychologie est l’étude de l’esprit et du comportement, selon l’American Psychological Association. C’est l’étude de l’esprit, comment cela fonctionne et comment cela affecte le comportement.

L’APA ajoute qu’elle «embrasse tous les aspects de l’expérience humaine, des fonctions du cerveau aux actions des nations, du développement de l’enfant au soin des personnes âgées».

Les psychologues et les psychiatres travaillent ensemble pour aider les personnes ayant des problèmes de santé mentale, mais ils ne sont pas tout à fait les mêmes.

Un psychologue traite un patient à travers la psychothérapie, aidant à soulager les symptômes par un changement de comportement. Le rôle du psychiatre, qui est un médecin, se concentre davantage sur la prescription de médicaments et d’autres interventions pour gérer les problèmes de santé mentale.

Faits rapides sur la psychologie

  • La psychologie est l’étude du comportement et de l’esprit.
  • Il existe différents types de psychologie, tels que la psychologie cognitive, médico-légale, sociale et développementale.
  • Une personne atteinte d’une maladie qui affecte sa santé mentale peut bénéficier d’une évaluation et d’un traitement avec un psychologue.
  • Un psychologue peut offrir un traitement axé sur les adaptations comportementales.
  • Un psychiatre est un médecin qui est plus susceptible de se concentrer sur la gestion médicale des problèmes de santé mentale.

Qu’est-ce que la psychologie?

Psychologue

L’esprit est très complexe et les conditions qui y sont liées peuvent être difficiles à traiter.

Les processus de pensée, les émotions, les souvenirs, les rêves, les perceptions, etc. ne peuvent pas être vus physiquement, comme une éruption cutanée ou un défaut cardiaque.

Alors que des signes physiques de certains problèmes de santé mentale peuvent être observés, tels que les plaques qui se développent avec la maladie d’Alzheimer, de nombreuses théories de la psychologie sont basées sur l’observation du comportement humain.

Un psychologue praticien rencontrera les patients, procédera à des évaluations pour connaître leurs préoccupations et déterminer les difficultés, et recommandera ou prodiguera des soins, par exemple, par le biais de conseils et d’une psychothérapie.

Les psychologues peuvent aussi avoir d’autres rôles. Ils peuvent mener des études pour conseiller les autorités sanitaires et d’autres organismes sur les stratégies sociales et autres, évaluer les enfants qui ont du mal à apprendre à l’école, donner des ateliers sur la prévention de l’intimidation, travailler avec des équipes de recrutement et bien plus encore.

Branches de psychologie

Il existe différents types de psychologie qui servent des objectifs différents. Il n’y a pas de façon fixe de les classer, mais voici quelques types communs.

Psychologie clinique

La psychologie clinique intègre la science, la théorie et la pratique afin de comprendre, prédire et soulager les problèmes d’adaptation, de handicap et d’inconfort. Il favorise l’adaptation, l’ajustement et le développement personnel.

Un psychologue clinicien se concentre sur les aspects intellectuels, émotionnels, biologiques, psychologiques, sociaux et comportementaux de la performance humaine tout au long de la vie d’une personne, à travers différentes cultures et différents niveaux socio-économiques.

La psychologie clinique peut nous aider à comprendre, à prévenir et à soulager la détresse ou le dysfonctionnement psychologiques, et à promouvoir le bien-être et le développement personnel d’une personne.

L’évaluation psychologique et la psychothérapie sont au cœur de la pratique de la psychologie clinique, mais les psychologues cliniciens sont souvent impliqués dans la recherche, la formation, le témoignage médico-légal et dans d’autres domaines.

Psychologie cognitive

La psychologie cognitive étudie les processus mentaux internes, tels que la résolution de problèmes, la mémoire, l’apprentissage et le langage. Il regarde comment les gens pensent, perçoivent, communiquent, se souviennent et apprennent. Il est étroitement lié aux neurosciences, à la philosophie et à la linguistique.

Les psychologues cognitifs regardent comment les gens acquièrent, traitent et stockent l’information.

Les applications pratiques incluent comment améliorer la mémoire, augmenter la précision de la prise de décision, ou comment mettre en place des programmes éducatifs pour stimuler l’apprentissage.

La psychologie du développement

C’est l’étude scientifique des changements psychologiques systématiques qu’une personne subit au cours de sa vie, souvent appelée développement humain.

Il se concentre non seulement sur les nourrissons et les jeunes enfants, mais aussi sur les adolescents, les adultes et les personnes âgées.

Les facteurs comprennent la motricité, la résolution de problèmes, la compréhension morale, l’acquisition du langage, les émotions, la personnalité, le concept de soi et la formation de l’identité.

Il examine également les structures mentales innées contre l’apprentissage par l’expérience, ou comment les caractéristiques d’une personne interagissent avec les facteurs environnementaux et comment cela affecte le développement.

La psychologie du développement chevauche des domaines tels que la linguistique.

Psychologie évolutionnaire

La psychologie évolutionniste examine comment le comportement humain, par exemple le langage, a été affecté par des ajustements psychologiques au cours de l’évolution.

Un psychologue évolutionniste croit que de nombreux traits psychologiques humains sont adaptatifs dans la mesure où ils nous ont permis de survivre pendant des milliers d’années.

Psychologie médico-légale

Psychologie médico-légale implique l’application de la psychologie à l’enquête criminelle et la loi.

Un psychologue judiciaire pratique la psychologie comme une science dans le système de justice pénale et les tribunaux civils.

Il s’agit d’évaluer les facteurs psychologiques susceptibles d’influencer une affaire ou un comportement et de présenter les conclusions au tribunal.

Psychologie de la santé

La psychologie de la santé est aussi appelée médecine comportementale ou psychologie médicale.

Il observe comment le comportement, la biologie et le contexte social influencent la maladie et la santé.

Un médecin examine souvent d’abord les causes biologiques d’une maladie, mais un psychologue de la santé se concentrera sur l’ensemble de la personne et sur ce qui influence son état de santé.Cela peut inclure leur statut socioéconomique, leurs études et leurs antécédents, ainsi que les comportements qui peuvent avoir un impact sur la maladie, tels que le respect des instructions et des médicaments.

Les psychologues de la santé travaillent généralement aux côtés d’autres professionnels de la santé dans des milieux cliniques.

Neuropsychologie

La neuropsychologie examine la structure et la fonction du cerveau en relation avec les comportements et les processus psychologiques. Une neuropsychologie peut être impliquée si une condition implique des lésions dans le cerveau, et des évaluations qui impliquent l’enregistrement de l’activité électrique dans le cerveau.

Une évaluation neuropsychologique est utilisée pour déterminer si une personne est susceptible de présenter des problèmes de comportement suite à une lésion cérébrale suspectée ou diagnostiquée, telle qu’un accident vasculaire cérébral.

Les résultats peuvent permettre à un médecin de fournir un traitement qui peut aider l’individu à réaliser des améliorations possibles des dommages cognitifs qui se sont produits.

Psychologie du travail

collègues heureux

Les psychologues du travail ou de l’organisation sont impliqués dans l’évaluation et la formulation de recommandations sur la performance des personnes au travail et en formation.

Ils aident les entreprises à trouver des moyens plus efficaces de fonctionner et à comprendre comment les gens et les groupes se comportent au travail.

Cette information peut aider à améliorer l’efficacité, l’efficacité, la satisfaction au travail et la rétention des employés.

La psychologie sociale

La psychologie sociale utilise des méthodes scientifiques pour comprendre comment les influences sociales influent sur le comportement humain. Il cherche à expliquer comment les sentiments, le comportement et les pensées sont influencés par la présence réelle, imaginée ou implicite d’autres personnes.

Un psychologue social examine le comportement de groupe, la perception sociale, le comportement non verbal, la conformité, l’agression, les préjugés et le leadership. La perception sociale et l’interaction sociale sont considérées comme essentielles pour comprendre le comportement social.

Les autres branches comprennent la psychologie militaire, de consommation, éducative, interculturelle et environnementale. Le nombre de succursales continue de croître.

Histoire

Dans un contexte philosophique, la psychologie existait il y a des milliers d’années dans la Grèce antique, en Égypte, en Inde, en Perse et en Chine.

En 387 BCE, Platon a suggéré que le cerveau est où les processus mentaux ont lieu, et en 335 BCE Aristotle a suggéré que c’était le coeur.

Avicenne, le célèbre docteur musulman, né en 980 après JC, a étudié et traité l’épilepsie, les cauchemars et la mauvaise mémoire. Les premiers hôpitaux traitant des troubles psychiatriques auraient été créés par des médecins islamiques à l’époque médiévale.

En 1774, Franz Mesmer a proposé que l’hypnose, ou «mesmérisme», pourrait aider à guérir certains types de maladie mentale.

En 1793, Philippe Pinel libère les premiers patients ayant des problèmes de santé mentale de l’enfermement dans un mouvement qui indique un mouvement vers un traitement plus humain.

En 1879, Wilhelm Wundt, Allemagne, a fondé la psychologie comme un champ d’étude expérimental indépendant. Il a mis en place le premier laboratoire qui a mené des recherches psychologiques exclusivement à l’Université de Leipzig. Wundt est connu aujourd’hui comme le père de la psychologie.

En 1890, un philosophe américain, William James, a publié un livre intitulé Principes de psychologie. Il a été discuté par des psychologues du monde entier pendant de nombreuses décennies. La même année, l’État de New York a adopté la loi sur les soins de l’État, dans laquelle les personnes ayant des problèmes de santé mentale devaient quitter les maisons pauvres et entrer à l’hôpital pour y être soignées.

En 1890, l’American Psychological Association (APA) a été fondée sous la direction de G. Stanley Hall.

Hermann Abbingaus, qui a vécu à partir de 1850 1909, et a travaillé à l’Université de Berlin, a été le premier psychologue à étudier la mémoire largement.

Ivan Pavlov, qui a vécu de 1849 à 1936, a réalisé la fameuse expérience qui a montré que les chiens salivaient quand ils attendaient de la nourriture, introduisant le concept de « conditionnement ».

L’Autrichien Sigmund Freud, qui a vécu de 1856 à 1939, a introduit le champ de la psychanalyse, un type de psychothérapie. Il a utilisé des méthodes d’interprétation, l’introspection et des observations cliniques pour acquérir une compréhension de l’esprit.

Il s’est concentré sur la résolution des conflits inconscients, de la détresse mentale et de la psychopathologie. Freud a soutenu que l’inconscient était responsable de la plupart des pensées et du comportement des gens, ainsi que des problèmes de santé mentale.

E. B Titchener, un Américain, croyait fermement au structuralisme, qui se concentre sur la question: « Qu’est-ce que la conscience? »

William James et John Dewey étaient des croyants forts dans le fonctionnalisme, qui a adressé le « Qu’est-ce que la conscience pour? »

Le débat entre les fonctionnalistes et les structuralistes conduisit à une croissance rapide de l’intérêt pour la psychologie aux États-Unis et ailleurs, et à la création du premier laboratoire de psychologie aux États-Unis, à l’Université Johns Hopkins.

Behaviorisme

En 1913, un psychologue américain, John B. Watson, a fondé un nouveau mouvement qui a changé l’orientation de la psychologie.

Le comportement, at-il soutenu, n’est pas le résultat de processus mentaux internes, mais le résultat de la façon dont nous réagissons à l’environnement.

Le behaviorisme est axé sur la façon dont les gens apprennent de nouveaux comportements de l’environnement.

Humanisme

Les humanistes considéraient le behaviorisme et la théorie psychanalytique comme trop déshumanisants.

Plutôt que d’être des victimes de l’environnement ou de l’inconscient, ils ont proposé que les humains sont intrinsèquement bons et que nos propres processus mentaux jouaient un rôle actif dans notre comportement.

Le mouvement humaniste accorde une grande valeur aux émotions, au libre arbitre et à une vision subjective de l’expérience.

Théorie cognitive

Introduit dans les années 1970, ceci est considéré comme l’école de pensée la plus récente en psychologie.

Les théoriciens cognitifs croient que nous prenons l’information de notre environnement à travers nos sens et ensuite traitons mentalement les données en les organisant, en les manipulant, en les mémorisant, et en les rapportant aux informations que nous avons déjà stockées.

La théorie cognitive est appliquée au langage, à la mémoire, à l’apprentissage, aux systèmes perceptuels, aux troubles mentaux et aux rêves.

Aujourd’hui

De nos jours, les psychologues étudient toutes ces approches et choisissent ce qui semble le mieux dans chaque approche pour une situation particulière.

Comment devenir psychologue?

Selon l’American Psychological Association (APA), aux États-Unis, un psychologue peut être autorisé à exercer avec un doctorat dans le domaine de la psychologie d’une université accréditée. En outre, chaque état a des exigences pour l’autorisation d’exercer.

Like this post? Please share to your friends: