Chers utilisateurs ! Tous les matériaux sur le site sont des traductions venant d'autres langues. Nous nous excusons pour la qualité des textes, mais nous espérons qu’ils vous seront utiles. Cordialement, l’administrateur du site. Notre e-mail: admin@frmedbook.com

Que savoir sur le syndrome de fatigue chronique

Le syndrome de fatigue chronique est une condition de fatigue ou de fatigue prolongée et sévère. Il n’est pas soulagé par le repos et n’est pas directement causé par d’autres conditions.

Aussi connu sous le nom d’encéphalomyélite myalgique / syndrome de fatigue chronique (EM / SFC), l’affection entraîne une faiblesse persistante incapacitante ou une fatigue accompagnée de symptômes non spécifiques.

La fatigue et les symptômes durent au moins 6 mois, ils ne sont pas attribuables à une cause connue, et ils ne s’améliorent pas avec le repos au lit.

Le syndrome du SFC est plus que simplement se sentir fatigué souvent. La condition interfère avec la vie quotidienne et peut rendre difficile le fonctionnement.

La littérature sur l’état remonte aux années 1700. Au cours des siècles, il a été faussement attribué à diverses causes et commence seulement à être mieux compris.

Faits rapides sur CFS

  • Les personnes atteintes du SFC ont du mal à fonctionner à la maison et au travail. Ils peuvent avoir besoin de passer beaucoup de temps à se reposer au lit ou à la maison.
  • Certains des symptômes sont similaires à ceux des infections virales courantes, y compris les douleurs musculaires, les maux de tête et la fatigue.
  • Le syndrome de la fatigue chronique survient le plus souvent chez les personnes âgées de 30 à 50 ans, plus souvent chez les femmes que chez les hommes, et parfois chez les enfants et les adolescents.

Symptômes

Homme se sentant malade, allongé et vérifiant un thermomètre

Les personnes atteintes du syndrome de fatigue chronique éprouvent une fatigue extrême et un large éventail d’autres symptômes, y compris des symptômes pseudo-grippaux et des douleurs chroniques.

Les patients et les défenseurs des patients préfèrent souvent appeler l’état de fatigue chronique et syndrome de dysfonctionnement immunitaire (CFIDS), pour transmettre la complexité de la maladie.

Les symptômes apparaissent dans quelques heures ou jours et durent 6 mois ou plus.

Ils peuvent inclure:

  • maux de tête
  • nœuds lymphatiques
  • gorge irritée
  • douleur musculaire
  • douleur articulaire
  • se sentir fatigué
  • ressentir de l’inconfort après un effort physique de plus de 24 heures

Ces symptômes restent soit avec une personne, soit vont et viennent pendant plus de 6 mois. Ils ressemblent souvent à ceux d’autres conditions de santé.

Effet sur la qualité de vie

Beaucoup de personnes atteintes de SFC ont du mal à accomplir leurs tâches quotidiennes, y compris le travail. Les taux d’emploi varient. Plus de la moitié des personnes atteintes du SFC ne se sentent pas bien au travail et près des deux tiers ont un travail limité à cause de leur maladie.

Les patients rapportent:

  • réductions significatives des niveaux d’activité physique
  • un niveau de déficience similaire à d’autres conditions médicales fatigantes, telles que le syndrome de Sjögren, le lupus, la polyarthrite rhumatoïde, la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) et les effets de la chimiothérapie

Le syndrome de la fatigue chronique affecte davantage le statut fonctionnel et le bien-être d’une personne que des problèmes médicaux majeurs tels que la sclérose en plaques (SP), l’insuffisance cardiaque congestive ou le diabète sucré de type 2.

Certaines personnes mènent une vie relativement normale, mais d’autres sont incapables de sortir du lit ou de prendre soin d’elles-mêmes.

Traitement

Personne qui parle à un thérapeute.

L’objectif principal du traitement est le soulagement des symptômes.

Les options de traitement comprennent:

  • Gestion du stress: Une personne atteinte du SFC doit éviter le surmenage, le stress physique et émotionnel. Un exercice modéré contrôlé par un médecin ou un physiothérapeute peut améliorer les symptômes. Des exercices légers et des étirements 4 heures avant le coucher peuvent aider à dormir.
  • Thérapie cognitivo-comportementale (TCC): La stimulation de l’activité peut aider à modérer l’activité et à la répartir uniformément tout au long de la journée, sans surmenage.
  • Médicaments: Les antidépresseurs peuvent aider à améliorer le sommeil et à soulager la dépression. Les médicaments anti-anxiété peuvent traiter les troubles de panique. L’acétaminophène (Tylenol), l’aspirine (Bayer) et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), tels que l’ibuprofène, peuvent traiter la douleur et la fièvre.

Les stimulants peuvent aider, mais les stimulants forts peuvent déclencher un cycle où l’augmentation de l’énergie et de l’activité mène éventuellement à une fatigue accrue et à une rechute.

Il n’y a pas de lignes directrices pour prévenir les CFS, car la cause est inconnue.

Diagnostic

L’Institute of Medicine (IOM) estime que 836 000 à 2,5 millions d’Américains ont le syndrome de la fatigue chronique, mais environ 84 à 91% d’entre eux n’ont pas encore de diagnostic, de sorte que le nombre exact n’est pas connu.

CFS est difficile à diagnostiquer car aucun test de laboratoire ne peut le confirmer et les symptômes ressemblent à ceux d’autres conditions.

Selon, les facteurs de diagnostic incluent:

  • fatigue persistante et invalidante avec un sommeil non réparateur
  • fatigue, épuisement et un sentiment général d’être malade après l’effort
  • problèmes avec la mémoire à court terme
  • difficulté de concentration
  • gorge irritée
  • des vertiges et des étourdissements qui s’améliorent lorsqu’une personne se couche

D’autres facteurs peuvent aider à confirmer un diagnostic:

  • Âge: le SFC débute souvent à l’adolescence ou entre 30 et 50 ans
  • Symptômes pseudo-grippaux: Ceux-ci comprennent une douleur générale et un sentiment de malaise, et une fièvre
  • Maladie antérieure: La personne a souvent eu une infection ou un virus dont elle n’arrive pas à se remettre
  • Problèmes de santé mentale: La personne est plus susceptible d’avoir une dépression, un trouble anxieux ou un trouble affectif

Au moins une personne sur quatre est confinée ou confinée à la maison à un moment de sa vie.

Il est plus susceptible d’affecter les femmes avec un trouble auto-immun, et ceux qui ont des membres de la famille avec le même état.

Causes

La cause de CFS est inconnue. Pour découvrir les déclencheurs possibles, les chercheurs étudient la relation entre le stress, le système immunitaire, les toxines, le système nerveux central et l’activation d’un virus latent. Certains chercheurs soupçonnent qu’un virus peut le provoquer; Cependant, aucun virus spécifique n’a été identifié.

Des études suggèrent que le syndrome de la fatigue chronique peut être causé par une inflammation du système nerveux, et que cette inflammation peut être une réaction ou un processus immunitaire. D’autres facteurs tels que l’âge, la maladie antérieure, le stress, l’environnement ou la génétique peuvent également jouer un rôle.

Régime

Selon la British Dietetic Association (BDA), les personnes atteintes du SFC peuvent éprouver des problèmes digestifs, tels que:

  • la nausée
  • gaz et ballonnements
  • douleur abdominale
  • diarrhée et constipation
  • intolérance ou sensibilité à l’alcool, à la caféine, à certains aliments et à certains médicaments

Ils recommandent de suivre un régime équilibré et sain et suggèrent les conseils suivants:

  • Évitez les gros repas et mangez peu et souvent, par exemple, toutes les 3 à 4 heures.
  • Inclure une portion de féculents, et en particulier de la féculente à libération lente, comme l’avoine, à chaque repas, car ceux-ci peuvent aider à maintenir des niveaux d’énergie constants.
  • Consommez au moins cinq portions de fruits et légumes chaque jour.
  • Inclure les aliments protéinés dans au moins deux repas, tels que la viande, le poisson, les noix, le soja ou les lentilles.
  • Consommer du lait et des produits laitiers ou des substituts, tels que le lait de soja.
  • Évitez les aliments à haute teneur en sucre et à IG élevé, tels que les sodas et les bonbons, car ils peuvent entraîner des pics d’énergie et de sucre dans le sang.
  • Avoir des fruits prêts comme collation au cas où vous avez une envie de nourriture réconfortante.

Il est important de maintenir un poids santé. Cela inclut de ne pas trop manger lorsque vous êtes trop fatigué pour faire de l’exercice, et aussi de garder un apport sain si votre appétit est faible.

Il n’y a aucune preuve qu’un régime anti-candida ou tout autre régime restrictif aidera avec CFS. Toute personne qui pense avoir une intolérance alimentaire devrait en parler à son médecin avant de supprimer tout groupe alimentaire.

Tout supplément devrait d’abord être discuté avec un fournisseur de soins de santé, aussi. Ceux-ci peuvent être coûteux, et certains ont des effets néfastes.

Perspective

Le mystère continue d’entourer le SCF, mais les preuves biologiques de la maladie émergent lentement, et il y a de l’espoir que des traitements pourraient émerger à l’avenir.

Pour l’instant, la gestion des symptômes grâce au traitement peut aider certaines personnes à améliorer leur qualité de vie.

Like this post? Please share to your friends: