Chers utilisateurs ! Tous les matériaux sur le site sont des traductions venant d'autres langues. Nous nous excusons pour la qualité des textes, mais nous espérons qu’ils vous seront utiles. Cordialement, l’administrateur du site. Notre e-mail: admin@frmedbook.com

Quelle est la fonction de l’hypothalamus?

L’hypothalamus est une petite zone au centre du cerveau qui a de nombreux emplois. Il joue un rôle important dans la production d’hormones et aide à stimuler de nombreux processus importants dans le corps.

Lorsque l’hypothalamus ne fonctionne pas correctement, il peut causer des problèmes dans le corps conduisant à de nombreux troubles. Bien que les maladies de l’hypothalamus soient rares, il est important de le garder en bonne santé pour réduire le risque.

Qu’est-ce que l’hypothalamus?

Le mot hypothalamus vient de deux mots grecs qui se traduisent par « sous thalamus ». C’est exactement où l’hypothalamus est situé dans le cerveau, sous le thalamus et au-dessus de la glande pituitaire.

Bien qu’il s’agisse d’une petite zone du cerveau, il joue un grand rôle dans le corps en influençant à la fois le système endocrinien et le système nerveux.

Fonctions de l’hypothalamus

L’état d’être normal et équilibré du corps est appelé homéostasie. Le corps essaie toujours d’atteindre cet équilibre. Le travail principal de l’hypothalamus pour garder le corps dans cet état autant que possible.

[hypothalamus

Pour ce faire, l’hypothalamus agit comme le connecteur entre les systèmes endocrinien et nerveux. Il joue un rôle dans de nombreuses fonctions essentielles du corps telles que:

  • Température corporelle
  • La soif
  • Appétit et contrôle du poids
  • Émotions
  • Cycles de sommeil
  • Pulsion sexuelle
  • Accouchement
  • La pression artérielle et la fréquence cardiaque
  • Production de jus digestifs
  • Équilibrer les fluides corporels

Comme les signaux sont envoyés au cerveau de différentes régions du corps, ils font savoir à l’hypothalamus si l’équilibre n’est pas atteint. L’hypothalamus répond alors en libérant les hormones dans la circulation sanguine pour équilibrer le corps.

Un exemple de ceci est la capacité du corps à maintenir une température interne de 98,6 ° F. Si l’hypothalamus reçoit le signal que la température interne du corps est trop élevée, il dira à l’organisme de transpirer. S’il reçoit le signal que la température est trop froide, le corps va créer sa propre chaleur en frissonnant.

Hormones de l’hypothalamus

Pour maintenir cet équilibre, l’hypothalamus est responsable de la création ou du contrôle de nombreuses hormones dans le corps. L’hypothalamus est également étroitement lié à la glande pituitaire, qui produit et envoie d’autres hormones importantes autour du corps.

Ensemble, l’hypothalamus et l’hypophyse travaillent à contrôler l’ensemble du système endocrinien, les glandes qui produisent de nombreuses hormones du corps. Cela inclut les glandes surrénales, les reins et la thyroïde.

Les hormones sécrétées par l’hypothalamus comprennent:

  • Une hormone antidiurétique, qui augmente la quantité d’eau absorbée dans le sang par les reins
  • Hormones corticotropinergiques qui aident à réguler le métabolisme et la réponse immunitaire en travaillant avec l’hypophyse et la glande surrénale pour libérer certains stéroïdes
  • Les hormones libérant la gonadotrophine qui disent à la glande pituitaire de libérer des hormones qui maintiennent les organes sexuels en état de marche
  • L’ocytocine est impliquée dans de nombreux processus, y compris la libération du lait maternel, la température corporelle et les cycles de sommeil maternels.
  • Les hormones contrôlant la prolactine indiquent à la glande pituitaire de commencer ou d’arrêter la production de lait maternel chez les mères qui allaitent
  • L’hormone de libération de thyrotropine active la thyroïde; cela libère les hormones qui régulent le métabolisme, les niveaux d’énergie et la croissance du développement

Les hormones de croissance sont également directement affectées par l’hypothalamus. Il indique à la glande pituitaire d’augmenter ou de diminuer leur nombre dans le corps. Ceci est essentiel pour les enfants en pleine croissance et les adultes pleinement développés.

Troubles de l’hypothalamus

Tout trouble qui empêche l’hypothalamus de fonctionner correctement est connu comme une maladie hypothalamique. Les maladies hypothalamiques sont très difficiles à localiser, car l’hypothalamus a un large éventail de rôles dans le système endocrinien.

L’hypothalamus joue également un rôle important en signalant l’hypophyse pour libérer des hormones dans le reste du système endocrinien. Comme il est difficile pour les médecins de diagnostiquer quelle glande ne fonctionne pas correctement, ces troubles sont souvent appelés troubles hypothalamo-hypophysaires. Dans ces cas, il existe des tests hormonaux que les médecins peuvent prescrire pour arriver à la racine du trouble.

Causes et facteurs de risque

Les causes les plus fréquentes de maladies hypothalamiques sont les blessures à la tête qui ont un impact sur l’hypothalamus. Les chirurgies peuvent également affecter l’hypothalamus, ainsi que les radiations et les tumeurs.

[blessure à la tête]

Dans certains cas, il peut également y avoir un lien génétique avec la maladie hypothalamique. Par exemple, le syndrome de Kallman provoque des problèmes hypothalamiques chez les enfants, la puberté la plus retardée ou la plus absente et le mauvais sens de l’odorat.

Dans les cas de syndrome de Prader-Willi, les problèmes d’hypothalamus semblent avoir un lien génétique dans la maladie.

Les causes supplémentaires de la maladie hypothalamique peuvent inclure:

  • Troubles de l’alimentation tels que la boulimie ou l’anorexie
  • Les régimes riches en graisses saturées
  • Les troubles génétiques qui causent une accumulation excessive de fer dans le corps
  • Malnutrition
  • Inflammation
  • Infections
  • Saignement excessif

Les symptômes des troubles de l’hypothalamus

Les symptômes des troubles de l’hypothalamus varient selon les hormones qui manquent dans le corps. Les enfants peuvent montrer des signes de croissance anormale et de puberté anormale. Les adultes peuvent montrer des problèmes liés aux diverses hormones que leur corps ne peut produire.

Il y a généralement un lien traçable entre les hormones absentes et les symptômes qu’elles produisent dans le corps. Les symptômes causés par les tumeurs peuvent inclure une vision floue, une perte de vision et des maux de tête. La fonction surrénale basse peut produire des symptômes tels que la faiblesse et le vertige.

Les symptômes causés par une glande thyroïde hyperactive comprennent:

  • Sensibilité au froid
  • Dépression
  • Fatigue
  • Impuissance
  • Chute de cheveux
  • Changements du cycle menstruel
  • Constipation
  • Capacité mentale inférieure
  • Gain de poids

Conseils de régime pour la santé de l’hypothalamus

Comme l’hypothalamus joue un rôle vital dans le corps, il est très important de le garder en bonne santé. Tandis que les facteurs génétiques ne peuvent pas être évités, il y a quelques étapes diététiques vers la santé idéale d’hypothalamus qui peuvent être prises quotidiennement.

L’hypothalamus contrôle l’appétit et est effectivement affecté par les aliments qui sont consommés. Des études ont montré que les régimes riches en graisses saturées peuvent modifier la fonction de l’hypothalamus qui régule la faim et la dépense énergétique.

Les sources de gras saturés comprennent le saindoux, la viande et les produits laitiers. Les régimes riches en graisses saturées ont également été trouvés pour avoir un effet inflammatoire sur le corps. Cela peut affecter le système immunitaire, augmentant les chances de cibler les cellules du corps en bonne santé, augmentant l’inflammation dans l’intestin, et modifiant le fonctionnement naturel du corps.

[gras saturé]

Les régimes riches en graisses polyinsaturées, comme les acides gras oméga-3, peuvent aider à inverser cette inflammation. Ces graisses peuvent être une alternative sûre aux autres types d’huiles et de graisses. Les aliments à teneur élevée en oméga-3 comprennent le poisson, les noix, les graines de lin et les légumes à feuilles.

Les choix diététiques additionnels sains pour soutenir l’hypothalamus et la meilleure fonction de cerveau incluent:

  • Fruits et légumes riches en vitamines
  • Vitamine C
  • Vitamines B

Un hypothalamus de travail est l’une des parties les plus importantes du corps, et il passe généralement inaperçu jusqu’à ce qu’il cesse de fonctionner correctement. Suivre ces conseils diététiques peut aider à garder l’hypothalamus heureux et à bien fonctionner.

Like this post? Please share to your friends: