Quelles sont les causes de la pression de la vessie?

Une personne ressent habituellement l’envie d’uriner plusieurs fois par jour. La pression dans la vessie provoque ce sentiment, qui devrait disparaître après qu’une personne urine.

Cependant, certaines personnes ressentent constamment cette pression, et cela peut sembler être une douleur. Ce n’est pas normal et est probablement causé par une cystite interstitielle. Cette affection est parfois connue simplement comme le syndrome de la douleur de la vessie.

Ici, nous regardons les causes de la cystite interstitielle et les symptômes qui peuvent accompagner la pression sur la vessie. Nous discutons également des options de traitement et des conseils de prévention.

Causes de la cystite interstitielle

femme assise sur le sol avec lavage tenant le côté de la douleur

La communauté médicale n’est pas sûre des causes de la cystite interstitielle ou de la pression vésicale.

Habituellement, lorsque la vessie se remplit, elle envoie des signaux au cerveau, lui disant d’utiliser la salle de bain. Le corps interprète cette communication comme le besoin d’uriner.

Les chercheurs soupçonnent que chez les personnes qui subissent une pression persistante de la vessie, les signaux d’uriner sont envoyés plus souvent que nécessaire.

D’autres causes de pression persistante de la vessie peuvent inclure:

  • allergies
  • infections
  • la génétique
  • dommages à la muqueuse de la vessie
  • les réactions du système immunitaire

Facteurs de risque

Les facteurs contributifs peuvent augmenter le risque de développer une cystite interstitielle.

La condition est plus fréquente chez les adultes que chez les enfants, par exemple. En outre, deux fois plus de femmes ont une cystite interstitielle que les hommes, selon l’Institut national du diabète et des maladies digestives et rénales aux États-Unis.

La présence d’autres problèmes de santé peut augmenter la probabilité de développer une pression vésicale persistante. Ces conditions comprennent la douleur chronique ou la fatigue et le syndrome du côlon irritable.

Symptômes

Le symptôme le plus notable de la cystite interstitielle est la pression ou la douleur de la vessie, qui peut aller de légère à sévère. La douleur ou la pression peut également être constante, ou elle peut s’estomper et revenir.

D’autres symptômes de la cystite interstitielle peuvent inclure:

  • une envie constante d’uriner
  • douleur pendant le sexe
  • inconfort pelvien
  • mictions fréquentes et à faible volume tout au long de la journée

Une personne peut facilement confondre la cystite interstitielle pour une infection des voies urinaires, car de nombreux symptômes sont similaires.

Cependant, les infections des voies urinaires peuvent également causer des symptômes différents, et ceux-ci ne doivent pas être ignorés. Ils comprennent:

  • sanglante, malodorante ou urine trouble
  • brûlure ou douleur pendant la miction
  • un besoin urgent d’uriner
  • une faible fièvre

Quiconque soupçonne une infection des voies urinaires devrait consulter un médecin.

Diagnostic

échantillon d'urine

Une personne ayant une pression permanente sur la vessie devrait consulter un médecin, qui peut exclure une infection des voies urinaires et diagnostiquer une cystite interstitielle.

Le médecin testera probablement un échantillon d’urine et examinera la région pelvienne. Si le médecin ne détecte aucune infection, il procède souvent à un examen physique et demande à la personne d’enregistrer:

  • combien de boissons ils boivent en un jour
  • à quelle fréquence ils urinent
  • s’ils éprouvent de la douleur ou de l’inconfort pendant ou avant la miction

Apportez ce journal à un rendez-vous de suivi. Après l’avoir examiné, le médecin peut commander un ou plusieurs des tests suivants:

  • une cystoscopie, dans laquelle un tube mince portant une caméra est inséré dans la vessie
  • un test de cytologie urinaire, qui montre si des cellules anormales sont dans l’urine
  • études urodynamiques, qui mesurent la pression lorsque la vessie se remplit et se vide

Un médecin peut également prélever un échantillon de tissu de la muqueuse de la vessie pour exclure un cancer.

Traitement

Le traitement de la pression vésicale varie souvent d’une personne à l’autre. Une personne peut discuter des options suivantes avec son médecin:

  • thérapie physique
  • médicament antihistaminique pour aider à l’urgence
  • le polysulfate de pentosane, qui peut bloquer les irritants dans l’urine
  • antidépresseurs tricycliques, qui peuvent détendre la vessie
  • médicaments contre la douleur en vente libre
  • chirurgie, dans de rares cas

Certains médicaments peuvent être insérés directement dans la vessie.

Voici deux thérapies supplémentaires qui peuvent aider avec la cystite interstitielle.

Distension vésicale

La distension vésicale est utilisée pour diagnostiquer la cystite interstitielle. Avec la personne sous anesthésie, un médecin remplira la vessie d’air, ce qui peut augmenter la capacité urinaire.

Stimulation nerveuse

Un médecin peut recommander une stimulation nerveuse électrique transcutanée pour soulager la douleur et l’urgence.

Cette procédure aide à renforcer les muscles autour de la vessie et peut contrôler les impulsions envoyées de la vessie vers le cerveau. Cependant, il n’est pas efficace chez tous les patients.

La prévention

femme allongée sur le lit de lecture

Les changements de mode de vie de base peuvent prévenir la pression persistante de la vessie.

Le meilleur conseil est d’éviter les aliments et les boissons qui déclenchent ces sensations de pression. Bien qu’aucun lien entre l’alimentation et la pression vésicale n’ait été prouvé, la recherche le suggère fortement.

Cela peut aider à éviter ce qui suit:

  • boissons caféinées
  • aliments riches en vitamine C
  • boissons alcoolisées
  • édulcorants artificiels
  • aliments marinés
  • boissons gazeuses
  • les agrumes

Une personne peut vouloir identifier les déclencheurs de pression vésicale qui lui sont spécifiques. Il peut être utile de garder une trace de chaque repas et si le symptôme était présent.

Une personne peut également réduire ou prévenir une pression vésicale durable en:

  • éviter les produits du tabac
  • suivre la production d’urine et entraîner le corps à uriner à des moments précis
  • porter des vêtements amples
  • faire de l’exercice régulièrement

Perspective

La cystite interstitielle peut durer toute une vie, mais les traitements peuvent aider à soulager les symptômes.

Il est essentiel que les personnes souffrant de pression persistante de la vessie demandent un diagnostic et un traitement. Si elle n’est pas traitée, la cystite interstitielle peut entraîner d’autres complications.

Consultez un médecin le plus rapidement possible pour exclure la présence d’infections ou de conditions plus sévères.

Like this post? Please share to your friends: