Remèdes à la maison pour la vaginose bactérienne

La vaginose bactérienne est l’infection vaginale la plus fréquente. De quelles façons les femmes peuvent-elles traiter cette condition à la maison?

Aux États-Unis, une femme sur quatre est atteinte de vaginose bactérienne (BV). Beaucoup n’ont aucun symptôme, et certains prennent leurs symptômes pour une autre infection, comme une infection à levures.

Le symptôme le plus commun de BV est une odeur de poisson malodorante provenant du vagin. Certaines femmes éprouvent également des démangeaisons, des brûlures ou un écoulement gris inhabituel.

Les antibiotiques peuvent traiter la plupart des cas de BV. Certaines femmes préfèrent essayer des remèdes à la maison d’abord, tandis que d’autres trouvent que BV continue à se reproduire après plusieurs tours d’antibiotiques.

Cet article explore quelques remèdes maison pour la vaginose bactérienne. Ceux-ci peuvent aider à:

  • combattre BV
  • réduire sa gravité
  • arrête le retour

1. Sachez quand voir un médecin

[jeune professionnel de la santé écoutant un patient]

Le vagin abrite une colonie complexe d’organismes qui maintiennent la santé vaginale et son pH chimique. Lorsque le pH vaginal ou les bactéries changent, le vagin est plus vulnérable aux infections, y compris les BV.

Une infection BV suggère que quelque chose a perturbé l’équilibre de la chimie vaginale. S’attaquer à cette cause sous-jacente peut aider à la traiter et à réduire le risque de retour.

La BV provoque rarement des symptômes graves, donc la plupart des femmes qui veulent essayer des remèdes maison contre la vaginose bactérienne peuvent le faire en toute sécurité. Dans certains cas, cependant, les symptômes de la maladie veineuse nécessitent un traitement médical immédiat.

Les femmes qui soupçonnent avoir une BV devraient consulter un médecin si:

  • Elles sont enceintes: la BV est liée au travail prématuré, à la fausse couche, à l’insuffisance pondérale à la naissance et à d’autres complications de la grossesse. Un traitement rapide peut réduire le risque. En outre, certains remèdes à la maison pour BV, tels que l’utilisation d’huiles essentielles, peuvent ne pas être sans danger pour les femmes enceintes.
  • Il existe d’autres symptômes: Une sensation de brûlure pendant la miction, une douleur intense, une décharge sanguine ou des symptômes similaires peuvent suggérer autre chose que de la BV.
  • Ils développent une fièvre: Cela indique également une autre infection.
  • Ils éprouvent une brûlure intense ou des démangeaisons.
  • Les remèdes à la maison ont échoué: D’autres infections peuvent imiter BV. Non traitées, ces infections peuvent empirer.
  • Ils ne savent pas si le problème est BV: Les femmes ayant des antécédents d’infections à levures récurrentes, par exemple, devraient consulter un médecin avant de commencer un traitement à domicile. Certaines entreprises vendent maintenant des tests vaginaux en vente libre, ce qui peut être une option pour les femmes qui ne sont pas sûres de la cause de leurs symptômes.

Dans la plupart des cas, un médecin peut facilement diagnostiquer BV. Un traitement antibiotique de courte durée devrait éliminer l’infection. Ces antibiotiques produisent rarement des effets secondaires significatifs.

2. Savoir comment le sexe peut causer la vaginose bactérienne

BV peut se propager entre les partenaires sexuels. Ainsi, une femme qui pense avoir une BV devrait s’abstenir de rapports sexuels, ou pratiquer des rapports sexuels protégés avec un préservatif, jusqu’à ce que l’infection disparaisse.

Les pratiques sexuelles qui perturbent l’équilibre naturel des bactéries dans le vagin peuvent également déclencher une épidémie de BV. Les stratégies qui réduisent le risque comprennent:

  • Ne jamais passer du sexe anal au sexe vaginal: Cela peut transférer des matières fécales dans le vagin, provoquant la BV. Changez de préservatif avant de passer d’un rapport anal à un rapport vaginal, et ne placez jamais rien dans le vagin qui a été dans l’anus sans vous laver avec du savon et de l’eau chaude.
  • Utilisation d’un préservatif pendant les rapports sexuels: Lorsque le sperme se mélange à des fluides vaginaux, il peut aggraver l’odeur d’une infection à BV existante.
  • Uriner immédiatement après les rapports sexuels: Après avoir uriné, rincer le vagin et la vulve avec de l’eau claire. Chez certaines femmes, les fluides sexuels et les lubrifiants modifient l’équilibre délicat du pH du vagin, ce qui les rend plus vulnérables à une infection BV.

Les préservatifs peuvent être achetés en vente libre ou en ligne.

3. Utilisez des pratiques d’hygiène sûres

[tiroir plein de sous-vêtements en coton respirant]

Parce que BV peut causer une odeur nauséabonde, beaucoup de femmes croient à tort que c’est dû à une mauvaise hygiène. C’est un mythe.

Le vagin est un organe autonettoyant qui ne nécessite pas de douches, de savons ou de parfums. En fait, l’utilisation de ces produits peut modifier le pH vaginal. Cela augmente la vulnérabilité à BV et peut produire une odeur nauséabonde en soi.

Pour réduire le risque et éviter d’aggraver une infection existante:

  • Évitez d’utiliser des produits parfumés sur le vagin, y compris des tampons parfumés ou des savons. Différentes marques de savons sûrs et non parfumés peuvent être achetées en ligne.
  • Ne douche pas, car cela altère la chimie vaginale et peut utiliser des produits parfumés qui peuvent causer des irritations.
  • Laver le vagin avec de l’eau seulement et ne jamais insérer du savon dans le vagin. Il est généralement sécuritaire d’utiliser du savon non parfumé sur la vulve.
  • Porter des sous-vêtements en coton respirant.
  • Essuyez de l’avant vers l’arrière, car cela permettra d’éviter de balayer les matières fécales dans le vagin. N’utilisez jamais d’objets qui ont été dans l’anus, tels que des jouets sexuels, dans le vagin.
  • Gardez la zone vaginale sèche. Évitez de vous asseoir dans un maillot de bain ou un sous-vêtement mouillé et tapotez doucement le vagin après une douche.
  • Lavez-vous les mains avant de toucher le vagin, surtout si vous insérez des objets, tels que des tampons ou des coupes menstruelles.

4. Essayez un probiotique

Les probiotiques aident le corps à développer des bactéries bénéfiques. Ceux-ci peuvent combattre les bactéries et les champignons malsains, tels que la levure.

Les probiotiques naturels peuvent soutenir la colonie bactérienne qui maintient le vagin en bonne santé. Ceux-ci inclus:

  • yaourt
  • aliments fermentés
  • quelques fromages cottage

Un complément probiotique peut également aider. Comparer divers suppléments probiotiques en ligne.

Les femmes éprouvant de la douleur associée à BV peuvent essayer de refroidir les tampons probiotiques.

Pour ce faire, les femmes peuvent essayer de congeler le yogourt nature non aromatisé dans un applicateur de tampon, puis l’insérer dans le vagin. La sensation de refroidissement soulage temporairement la douleur, et le probiotique peut combattre l’infection sous-jacente.

5. Essayez un remède alternatif

De plus en plus, les chercheurs prennent au sérieux le pouvoir de la médecine populaire de combattre la BV.Une personne peut vouloir considérer l’une des stratégies suivantes:

vinaigre de cidre de pomme

Le vinaigre de cidre de pomme peut aider à équilibrer le pH vaginal. Rincer la vulve dans une solution de 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre de pomme et 1 tasse d’eau deux fois par jour peut soulager les symptômes.

Le miel, qui possède des propriétés antimicrobiennes naturelles, peut augmenter l’efficacité du vinaigre de cidre de pomme. Le vinaigre de cidre de pomme est disponible sous différentes formes, y compris en supplément.

Ail

Certaines recherches suggèrent que l’ail est un antibactérien naturel. L’ajouter à l’alimentation ou prendre un supplément d’ail peut réduire le risque de BV.

Cependant, il est important que ce soit seulement mangé. Les gens ne devraient pas insérer d’ail dans le vagin, car cela va brûler la peau tendre.

Acide borique

[gousses d'ail]

La recherche suggère que l’acide borique peut combattre BV, en particulier chez les femmes qui ont des infections récurrentes.

Dans une recherche de 2009, les chercheurs ont complété le traitement antibiotique avec 600 mg d’acide borique inséré directement dans le vagin. Les femmes qui utilisaient l’acide borique avaient des taux de guérison plus élevés que ceux qui n’en utilisaient pas. L’étude met toutefois en garde contre le fait que des recherches supplémentaires sont nécessaires pour valider cela comme un remède à la maison pour BV.

Avant d’envisager l’achat de suppositoires d’acide borique, demandez conseil à un médecin si vous en considérez.

Les femmes enceintes ne devraient pas utiliser de remèdes maison.

Huile d’arbre à thé

Un nombre limité de recherches suggère que l’application de l’huile de théier pourrait traiter les symptômes de BV. Il peut également aider certaines autres infections, telles que la levure.

Les gens peuvent être allergiques à l’huile d’arbre à thé. Pour tester une réaction, frottez un peu sur l’avant-bras. S’il n’y a pas de réaction en 24-48 heures, cela peut être utile. Cependant, l’huile peut brûler. Fait important, les gens devraient se rappeler que ce n’est pas sécuritaire pour les femmes enceintes. Les femmes qui envisagent d’acheter des traitements à base d’huile de théier devraient d’abord consulter un médecin.

Nous avons sélectionné les éléments liés en fonction de la qualité des produits, et énumérons les avantages et inconvénients de chacun pour vous aider à déterminer lequel vous convient le mieux. Nous travaillons en partenariat avec certaines des sociétés qui vendent ces produits, ce qui signifie que Healthline UK et nos partenaires peuvent recevoir une partie des revenus si vous effectuez un achat en utilisant un lien (s) ci-dessus.

Like this post? Please share to your friends: