Remèdes à la maison pour les symptômes du kyste de l’ovaire

Les kystes de l’ovaire sont des masses non cancéreuses qui poussent sur les ovaires. Beaucoup de kystes ne provoquent aucun symptôme, mais d’autres peuvent être douloureux ou rendre la période d’une femme plus lourde.

Les femmes qui suspectent avoir des kystes de l’ovaire devraient consulter un médecin avant d’essayer tout traitement à domicile, car il est essentiel de diagnostiquer la cause du kyste.

Une douleur intense causée par un kyste de l’ovaire peut indiquer qu’il a rompu ou endommagé l’ovaire ou la trompe de Fallope. Un kyste rompu peut être une urgence médicale.

Dans cet article, nous examinons une variété de remèdes maison pour traiter les symptômes d’un kyste de l’ovaire, ainsi que des options de traitement médical et quand voir un médecin.

Quels sont les kystes de l’ovaire?

Relaxation

Les kystes de l’ovaire sont des sacs remplis de liquide qui se développent sur l’ovaire d’une femme. Ils sont relativement répandus et généralement inoffensifs. Beaucoup de femmes ne présentent aucun symptôme, et environ un tiers des femmes menstruées ont un kyste de l’ovaire à un moment donné.

Les deux types les plus courants de kystes ovariens sont:

  • Kyste du corps jaune: Ce type de kyste se développe dans le corps jaune, qui est un tissu qui remplit un follicule vide une fois qu’il a libéré un ovule pendant l’ovulation. Ces kystes peuvent saigner et causer de la douleur.
  • Kyste folliculaire: Ces kystes se forment dans un follicule où un ovule se développe pendant l’ovulation.

Aucun de ces types de kyste ne provoque généralement des symptômes et disparaissent généralement d’eux-mêmes.

Un autre type de kyste de l’ovaire, une tumeur bénigne, se développe lentement et, dans de rares cas, peut devenir cancéreuse.

Les femmes atteintes d’une maladie appelée syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) ont souvent de multiples kystes folliculaires. SOPK est un syndrome qui provoque des déséquilibres hormonaux. Certaines femmes atteintes de SOPK n’ovulent pas ou n’ovulent que rarement.

Parfois, un kyste devient si gros qu’il tord l’ovaire. Cela peut endommager l’ovaire ou la trompe de Fallope, ou même causer des saignements mortels. Ce type de kyste nécessite un traitement immédiat pour prévenir les dommages permanents à l’ovaire. Parfois, un chirurgien peut devoir enlever l’ovaire s’il est trop endommagé.

Huit traitements à domicile

Sauf si un kyste est très grand ou en croissance rapide, un médecin conseillera généralement une attente vigilante. Cela signifie attendre de voir si le kyste s’en va sans traitement.

Un médecin peut effectuer plusieurs échographies sur plusieurs mois pour surveiller le kyste et s’assurer qu’il disparaît ou ne grossit pas.

Le traitement à domicile ne peut pas faire disparaître le kyste. Au lieu de cela, le but est de traiter tous les symptômes et de gérer la douleur. Par exemple, beaucoup de femmes atteintes de kystes de l’ovaire éprouvent une douleur plus importante au cours de leurs règles, de sorte que le traitement du kyste de l’ovaire à domicile se concentre souvent sur la gestion de la douleur de la période.

Certaines des stratégies les plus efficaces comprennent:

1. Médicaments en vente libre

Des analgésiques en vente libre

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), comme l’ibuprofène, peuvent traiter la douleur causée par les kystes de l’ovaire, ainsi que les crampes périodiques.

Les femmes qui ne reçoivent aucun soulagement des AINS doivent contacter leur médecin, car une douleur intense peut indiquer une complication grave.

Dans certains cas, un médecin peut prescrire différents médicaments contre la douleur, tels que le co-codamol, qui contient de la codéine.

2. Massage

La douleur d’un kyste de l’ovaire peut provoquer une contraction des muscles environnants. Cela peut être particulièrement inconfortable pendant une période. Masser le bas du dos, les cuisses, les fesses et l’estomac peut aider à détendre les muscles tendus et réduire la douleur.

3. Exercice et étirement

L’exercice et l’étirement peuvent également aider à soulager la douleur liée aux kystes de l’ovaire. Il peut également aider avec la tension musculaire. Certaines femmes obtiennent un soulagement de l’exercice intense comme la course, tandis que d’autres préfèrent les étirements doux et le yoga.

L’exercice peut soutenir le poids corporel sain chez les femmes atteintes du SOPK. Même sans perte de poids, l’exercice peut réduire la douleur en renforçant les muscles. Il peut empêcher le développement d’autres kystes et aider à combattre la résistance à l’insuline.

4. Chaleur

La chaleur augmente le flux sanguin, aidant à réduire la douleur. Essayez d’appliquer un coussin chauffant ou une bouteille d’eau chaude enveloppée dans une serviette à l’estomac ou au bas du dos pendant environ 20 minutes. Il est prudent de répéter ceci plusieurs fois par jour tant que le tampon n’est pas assez chaud pour brûler la peau. Ne dormez pas avec un coussin chauffant.

5. Techniques de relaxation

Le stress et l’anxiété peuvent aggraver la douleur. Les techniques de relaxation, telles que la méditation, le yoga et la respiration profonde, peuvent aider à soulager l’anxiété et réduire l’intensité de la douleur. Ces techniques peuvent également aider une personne à gérer la douleur à long terme et améliorer la santé générale.

6. Appareil TENS

La stimulation nerveuse électronique transcutanée (TENS) délivre un signal électrique minuscule et sûr aux nerfs. Ce signal peut changer la façon dont les nerfs répondent à la douleur, aidant avec la douleur de kyste de période et de l’ovaire. Les appareils TENS sont disponibles en vente libre, mais un médecin peut également en prescrire un.

7. Perte de poids

Si une femme est en surpoids, perdre du poids peut aider son corps à mieux réguler les hormones, prévenir le développement de plus de kystes, et améliorer les symptômes de la douleur et de la fatigue. Il est difficile de perdre du poids avec le SOPK, alors essayez de ne pas vous décourager, car cela peut prendre du temps.

8. Changements alimentaires

nourriture faible en glucides

Beaucoup de femmes atteintes du SOPK sont insulino-résistantes. Cela peut entraîner le diabète, rendre la grossesse plus difficile et entraîner un gain de poids.

Un large éventail de changements diététiques peut aider, mais comme la recherche n’indique pas un régime spécifique pour le SOPK, une femme peut avoir besoin d’utiliser des essais et des erreurs pour trouver ce qui fonctionne le mieux pour elle.

Comme les femmes atteintes du SOPK peuvent avoir une résistance à l’insuline, il pourrait être utile de réduire la consommation de sucre. Le sucre est dans une grande variété d’aliments, y compris les glucides tels que le pain et les pâtes.

Un médecin peut vérifier le sang d’une personne pour voir si elle risque de développer un diabète. Choisir de manger des aliments entiers sains aidera une personne à prendre son poids dans une fourchette saine.

Autres façons de traiter les kystes de l’ovaire

À moins que les kystes ne se développent ou ne causent des symptômes, un traitement médical peut ne pas être nécessaire.

Les traitements médicaux pour les kystes de l’ovaire comprennent:

  • Hormonal pilules contraceptives pour réguler les hormones et réduire le risque de développer plus de kystes.
  • Metformine pour augmenter la sensibilité à l’insuline chez les femmes atteintes de SOPK.
  • Enlever chirurgicalement le kyste, en utilisant une petite incision dans le nombril ou l’estomac.
  • Enlever l’ovaire ou la trompe de Fallope si le kyste a gravement endommagé ces structures.

Un médecin peut avoir besoin de surveiller régulièrement une tumeur bénigne. Parfois, un médecin peut suggérer d’enlever la tumeur même si elle est non cancéreuse ou ne provoque pas de symptômes.

Quand voir un médecin

Seul un médecin peut diagnostiquer un kyste de l’ovaire et déterminer s’il est sécuritaire de le traiter à la maison. Les femmes qui pensent qu’ils pourraient avoir des kystes ovariens ou SOPK devraient voir un gynécologue. Ils vont poser des questions sur les antécédents médicaux de la femme et peuvent effectuer une échographie ou un travail de sang.

Dans de rares cas, un kyste de l’ovaire peut devenir une urgence médicale. Un kyste rompu peut causer une douleur intense et insupportable et des saignements abondants. Une femme avec un kyste rompu peut également éprouver des vertiges, des nausées ou des vomissements avec la douleur pelvienne. Si cela se produit, ils doivent immédiatement appeler un médecin ou aller à l’hôpital.

Perspective

Les kystes de l’ovaire sont communs, et la plupart sont inoffensifs et disparaissent avec le temps. Même quand ils persistent, le traitement est sûr et fiable et peut empêcher les kystes de causer des dommages graves.

Le traitement à domicile pour les kystes de l’ovaire ne fera pas disparaître les kystes, mais peut soulager la douleur ou l’inconfort. Les femmes doivent être conscientes de tout changement dans les symptômes et ne doivent jamais ignorer la douleur pelvienne sévère.

Avec une bonne gestion de la maison et des soins médicaux, un kyste de l’ovaire peut être un peu plus qu’un inconvénient temporaire.

Like this post? Please share to your friends: