Trouble de la conversion: ce que vous devez savoir

Le trouble de conversion survient lorsqu’une personne éprouve des symptômes physiques temporaires, tels que la cécité ou la paralysie, qui n’ont pas de cause physique.

Alors que la cause exacte du trouble de la conversion est inconnue, les chercheurs pensent qu’il se produit en réponse à des situations stressantes ou un traumatisme.

Dans cet article, renseignez-vous sur les symptômes courants et le traitement, ainsi que sur le moment de consulter un médecin.

Qu’est-ce que le trouble de conversion?

Femme après un accident de voiture qui a un trouble de conversion

On pense que le trouble de la conversion est une réaction physique à un traumatisme mental, physique ou psychologique. Il est parfois appelé trouble neurologique fonctionnel.

Les symptômes comprennent le tremblement, la paralysie ou la vision double. Un exemple est le sentiment de tremblement incontrôlable après un événement traumatisant, comme assister à un accident de voiture, même s’il n’y a pas de raison physique de trembler.

Les déclencheurs sont généralement:

  • événements stressants
  • traumatisme émotionnel ou physique
  • changements dans la fonction cérébrale au niveau structurel, cellulaire ou métabolique

Un trouble de conversion peut également se produire lorsqu’il n’y a pas de déclenchement clair.

La cause exacte, cependant, varie d’une personne à l’autre. Alors que les chercheurs ont spéculé que la cause est liée à des événements stressants, la raison médicale précise est encore inconnue.

Symptômes

Certains des symptômes du trouble de conversion comprennent généralement:

  • la faiblesse
  • paralysie des bras ou des jambes
  • perte d’équilibre
  • des crises, parfois avec une conscience limitée
  • des épisodes d’absence de réponse
  • difficulté à avaler
  • une sensation de boule dans la gorge
  • secousses et tremblements
  • difficulté à marcher
  • troubles de l’élocution ou perte de la capacité de parler
  • difficulté à entendre ou à perdre l’ouïe
  • vision double, vision floue ou épisodes de cécité
  • engourdissement ou perte de la sensation de toucher

Les symptômes du trouble de conversion varient entre les individus et sur le type de trouble névralgique qu’une personne a.

Les symptômes peuvent être légers ou graves, peuvent s’arrêter et commencer ou être continus, et affectent généralement la capacité du corps à fonctionner correctement.

Diagnostic

Patient ayant un scanner pour un trouble de conversion

Un médecin diagnostiquera un trouble de conversion en utilisant les critères définis par le plus récent (). Ces critères comprennent:

  • perte de contrôle du mouvement ou des symptômes sensoriels
  • symptômes survenant après un événement traumatique ou stressant
  • symptômes qui ne semblent pas avoir une cause médicale ou physique sous-jacente
  • des symptômes qui interrompent les activités quotidiennes d’une personne

Un médecin peut également suggérer d’autres tests pour exclure d’autres conditions médicales. Ces tests comprennent:

  • tomodensitométrie (CT)
  • Rayons X
  • électroencéphalogrammes (EEG), qui enregistrent l’activité cérébrale et peuvent aider à éliminer les causes neurologiques des crises
  • la pression artérielle et les tests réflexes

Une fois diagnostiqué, il existe plusieurs façons de traiter les troubles de la conversion.

Traitement

Toute personne présentant des symptômes de trouble de conversion doit consulter immédiatement un médecin, car les symptômes peuvent être causés par une affection médicale sous-jacente.

La première ligne de traitement consiste à essayer d’identifier la cause sous-jacente. Une fois qu’une personne connaît la cause, elle peut travailler sur les mécanismes d’adaptation et d’autres solutions pour soulager autant que possible le stress et les traumatismes émotionnels. Atténuer les déclencheurs devrait, à son tour, réduire les symptômes physiques.

Les traitements suggérés pour le trouble de conversion peuvent inclure:

  • traiter toutes les conditions de santé mentale sous-jacentes, telles que la dépression
  • thérapie cognitivo-comportementale (TCC)
  • psychothérapie
  • techniques de relaxation, telles que la méditation ou le yoga
  • thérapie physique
  • maintenir un équilibre sain entre le travail et la vie
  • chercher un soutien supplémentaire auprès d’amis, de la famille et de la communauté

Complications

Les symptômes du trouble de conversion peuvent être très pénibles et avoir un impact énorme sur le bien-être d’une personne. Les symptômes peuvent les empêcher d’effectuer des activités quotidiennes.

Certains symptômes, tels que les convulsions ou la paralysie temporaire, peuvent augmenter le risque d’incapacité permanente.

Une personne peut éprouver des problèmes au travail et dans les relations et peut avoir l’impression d’avoir une qualité de vie réduite. Il est donc crucial de rechercher un diagnostic et un traitement le plus rapidement possible.

Perspective

Les symptômes du trouble de conversion se résolvent habituellement avec le traitement et le temps. Retarder le diagnostic et le traitement pourrait entraîner des symptômes plus persistants et d’autres complications.

Avec le traitement, il est possible de réduire et de gérer les symptômes du trouble de conversion.

Like this post? Please share to your friends: